WikiDIT

Guest connection: login: Guest, password: anonymous

User Tools

Site Tools


dit:documents:monitorat

Le monitorat: questions et réponses

Cette page fait le point sur le monitorat: en quoi cela consiste-t-il, quels sont les engagements des moniteurs, combien est-il payé, etc. N'hésitez pas à me contacter pour toute information complémentaire à rajouter: il y a sûrement encore beaucoup d'informations à ajouter!

Luc Bougé 2008/06/11 11:14

Textes de référence

La référence de base pour le monitorat est la page de la Direction Générale de la Recherche et de l'Innovation (DGRI) du Ministère de la recherche, en particulier la partie consacrée aux aides à la formation doctorale.

Voir aussi le Rapport du Conseil supérieur de la recherche et de la technologie relatif au statut et aux conditions de travail des jeunes chercheurs et des jeunes enseignants-chercheurs daté du 30 septembre 2007. C'est une excellente source de renseignements sur les détails administratifs!

Qu'est-ce que le monitorat?

Tiré de la page Le monitorat

Une pratique d'enseignement et une préparation aux fonctions d'enseignant-chercheur:

en parallèle à votre travail de recherche.

Une initiation par la pratique:

le moniteur anime 64 heures de travaux dirigés ou 96 heures de travaux pratiques, c'est-à-dire 2 à 3 heures par semaine pendant l'année universitaire, de préférence en premier cycle. Le moniteur bénéficie de l'aide d'un tuteur pédagogique.

Une formation généraliste au métier d'enseignant-chercheur:

10 jours de formation annuels sont organisés par un centre d'initiation à l'enseignement supérieur (CIES). Le moniteur y reçoit une formation générale visant 3 objectifs:

  • Connaître le monde universitaire, les métiers, les publics
  • Acquérir une culture scientifique pluridisciplinaire
  • Pratiquer la communication scientifique
Une rémunération complémentaire à l'allocation de recherche:

d'un montant mensuel brut de 335,39€, l'indemnité de monitorat s'ajoute aux 1.530,77€ bruts mensuels de l'allocation de recherche. Le moniteur perçoit donc 1.866,16€ bruts par mois. La durée du contrat de monitorat peut être de 3 ans après l'obtention du Master. Elle ne peut cependant excéder la durée d'attribution de l'allocation de recherche à laquelle elle est associée. Les bénéficiaires d'une aide à la préparation du doctorat d'un régime comparable à celui de l'allocation de recherche peuvent également bénéficier d'un monitorat.

Un début de carrière:

en cas de recrutement ultérieur comme maître de conférences, le stage sera réduit à un an (au lieu de deux) et la titularisation intervient directement au 2ème échelon du corps à condition d'avoir exercé la fonction de moniteur pendant trois ans. De nombreux employeurs, privés ou publics, apprécient également l'expérience vécue par les jeunes doctorants moniteurs.

Qu'est-ce que le CIES?

C'est le Centre d'initiation à l'enseignement supérieur. Il y en a un par académie. Voir le site du Ministère pour la liste de ces centres. Ce sont eux qui sont en charge de la gestion des moniteurs, de leur suivi et de l'organisation des stages et des formations.

Les situations sont très disparates selon les académies. Certains CIES marchent très bien, d'autres pas du tout. Le site Web du CIES du Centre à Tours est par exemple très bien fait: vous y trouverez plein de renseignements utiles qui ne sont pas sur le site du CIES de votre académie! :-D

Et les moniteurs/doctorants-conseils?

Référence: http://edges.sup.adc.education.fr/RU/experimentation/Portail de la DGES (Direction Générale de l'Enseignement Supérieur).

Voir en particulier la note de présentation 2007-2008

L’ensemble des compétences acquises au cours du doctorat répond aux besoins du monde socio-économique. Offrir l’occasion aux entreprises de faire appel aux compétences des doctorants permet:

  • aux doctorants de mettre en application leurs compétences de jeunes chercheurs, d’enrichir leur formation et de préparer la suite de leur vie professionnelle;
  • à l’entreprise de se tourner vers le monde de la recherche et de mieux connaître (et reconnaître) ses forces vives que sont les jeunes chercheurs.

C’est dans ce cadre d’une meilleure connaissance réciproque entre l’université et l’entreprise, les collectivités territoriales ou les administrations, qu’il est proposé d’expérimenter au cours de l’année 2007-2008 un dispositif de missions en entreprise dont les principales caractéristiques sont décrites ci-après. Il s’appuie sur les conclusions d’une expérimentation menée en Aquitaine par les universités de Bordeaux et sur une concertation menée dans le cadre du chantier «jeunes chercheurs» du ministère.

Définition de la mission du doctorant-conseil

Une activité exercée sous la forme d’une mission effectuée par un doctorant dans une entreprise, une administration ou une collectivité territoriale, en parallèle à son travail de doctorat au sein d’une unité de recherche. Le thème de cette mission se situe dans le domaine des compétences acquises par le doctorant tout au long de son parcours; il ne présente pas nécessairement un lien direct avec son sujet de recherche.

[…]

Moniteurs agrégés ou certifiés

Référence: Texte de la DGRI

Moniteurs/doctorants conseils

Toutes les informations sur les moniteurs/doctorants-conseils sur le site spécialement mis en place par la DGRI

Questions et réponses

Peut-on être moniteur avec un financement de thèse autre qu'une allocation de recherche?

La réponse est: OUI. Le décret de création précise:

Les bénéficiaires d'une allocation de recherche régie par le décret du 3 avril 1985 susvisé ou de régimes comparables d'aide à la préparation du doctorat peuvent être engagés en qualité de moniteurs par le chef d'établissement après avis du conseil ou de la commission habilités en la matière par le conseil d'administration siégeant en formation restreinte aux enseignants.

Donc, tout financement qui est "assimilable" à une aide à la préparation du doctorat permet de candidater à un monitorat. En pratique, ce point est interprété par les établissements de la manière suivante: il faut que le financement de thèse soit de montant au plus "comparable" au cumul d'une allocation et d'un monitorat, soit actuellement 1.866,16€ bruts par mois. C'est en gros le montant des bourses CNRS (BDI) et INRIA. Les régions s'alignent aussi sur ce montant de référence. Par contre, les bourses CIFRE sont souvent plus importantes que ce montant. Notez bien que le texte de référence est assez flou sur ce point: vérifiez auprès de votre Centre d'initiation à l'enseignement supérieur (CIES).

En pratique, cependant, le monitorat est souvent perçu comme un complément de financement de thèse pour les allocataires de recherche, nettement moins bien rémunérés que leurs camarades boursiers. Ils sont donc habituellement favorisés dans la procédure d'attribution. Mais il est important de noter que ce n'est pas pour des raisons légales, contrairement à ce qui est souvent affirmé.

De même, le texte n'exige pas d'être en première année de financement de thèse pour obtenir un monitorat, contrairement à ce qui est souvent affirmé. Mais les règles de calcul d'ancienneté privilégient les étudiants ayant fait 3 années pleines de monitorat, ce qui conduit à favoriser les candidats qui ont 3 ans de financement de thèse devant eux.

Les stages sont-ils obligatoires?

La réponse est: OUI. Le décret de création précise:

Les moniteurs bénéficient, dans des conditions fixées par arrêté du ministre chargé de l'enseignement supérieur, de stages annuels de formation dispensés dans des centres d'initiation à l'enseignement supérieur.

Donc, pas de stage ⇒ pas de monitorat.

Si vous ne pouvez participer à un stage, par exemple parce que vous êtes en mission pour votre recherche, contactez le responsable de votre Centre d'initiation à l'enseignement supérieur (CIES). Il y a toujours moyen de s'arranger si vous vous y prenez à l'avance, par exemple en proposant de rédiger un rapport sur l'organisation du système universitaire dans le pays que vous visitez.

Par contre, l'absence non autorisée aux stages de formation est un motif de rupture de contrat. Soyez vigilant sur ce point!

Que faire si on ne trouve pas de stage intéressant?

Contactez le responsable de votre Centre d'initiation à l'enseignement supérieur (CIES). Il y a toujours moyen de s'arranger si vous jouez honnêtement et si vous vous montrez souple.

Si vous ne voulez pas participer aux stages pour des raisons de principe, alors démissionnez: ce sera le plus simple pour tout le monde!

Peut-on cumuler le monitorat avec une autre rémunération?

La réponse est: NON. Le décret de création précise:

  • Afin de s'initier à la pratique pédagogique, les moniteurs doivent assurer, annuellement, soixante-quatre heures de travaux dirigés ou quatre-vingt-seize heures de travaux pratiques ou toute combinaison équivalente en premier cycle ou exceptionnellement en second cycle.
  • Ils sont soumis aux diverses obligations qu'implique leur activité d'enseignement et participent notamment au contrôle des connaissances et aux examens relevant de leur enseignement. L'exécution de ces tâches ne donne lieu ni à une rémunération supplémentaire ni à une réduction des heures d'enseignement. Aucune charge d'enseignement complémentaire ne peut leur être confiée.

Ce point est habituellement interprété par les établissements comme le fait qu'un moniteur ne peut demander une autorisation de cumul de rémunération imposable, quelle qu'elle soit. (Ceci ne concerne pas les rémunérations non imposables, qui ne nécessitent pas d'autorisation de cumul, par exemple des remboursement de frais de mission.)

Par exemple, vous ne pouvez pas être rémunéré pour une formation que vous donnez, ni recevoir une indemnité pour votre participation à un jury de recrutement, ni percevoir un complément de rémunération pour un séjour dans un laboratoire à l'étranger.

Acquière-t-on de l'ancienneté?

La réponse est: OUI. Le texte de référence est le Décret n°85-465 du 26 avril 1985 relatif aux règles de classement des personnes nommées dans les corps d'enseignants chercheurs des établissements d'enseignement supérieur et de la recherche relevant du Ministère de l'éducation nationale. (Merci à Vinh NGUYEN QUOC pour cette référence.)

Décret n°85-465 du 26 avril 1985, Article 4-1 créé par le Décret 89-707

Par dérogation aux dispositions de l'article 4 ci-dessus, les services accomplis en qualité de moniteur, d'allocataire d'enseignement et de recherche, d'allocataire d'enseignement supérieur ou d'attaché temporaire d'enseignement et de recherche, par les personnes nommées dans le corps des maîtres de conférences ou dans un corps assimilé sont pris en compte dans les conditions fixées ci-après :

a) Les services des attachés temporaires d'enseignement et de recherche sont retenus dans leur totalité ;

b) Les services des moniteurs et des allocataires d'enseignement et de recherche justifiant d'au moins trois années de fonctions en ces qualités sont retenus à raison de deux ans ;

c) Les services des allocataires d'enseignement supérieur sont retenus dans leur totalité dans la limite de deux ans ;

d) Les services des moniteurs et des allocataires d'enseignement et de recherche ayant exercé leurs fonctions en ces qualités pendant moins de trois ans sont retenus à raison de la moitié de leur durée.

Les services retenus au titre des dispositions du c ou d ci-dessus sont cumulables dans la limite de deux ans.

Les personnes mentionnées au premier alinéa du présent article sont classées à un échelon du corps ou de la classe déterminé sur la base des durées de services fixées pour l'avancement à l'ancienneté dans chacun des échelons.

L'application des dispositions du présent article ne peut avoir pour effet de permettre l'accès à une classe ou à un échelon pour lesquels des conditions spéciales de sélection ont été fixées par le statut particulier du corps.

Voir sur ce point important la discussion de Qu'est-ce qu'une thèse?.

Il ressort que ne faire que 2 ans de monitorat est pénalisant d'une année d'ancienneté.

Attention! Il faut être très vigilant à bien faire 3 années pleines de monitorat, de date à date, pour obtenir les 2 années d'ancienneté: l'administration est très tatillonne sur ce point au moment de décompter l'ancienneté. Par exemple, si votre monitorat a commencé le 1er octobre 2005, il faut bien veiller à ne pas être nommé sur votre poste d'ATER, d'enseignant-chercheur ou de chercheur avant le 1er octobre 2008. Une nomination au 1er septembre vous ferait perdre (bêtement!) une demi-année d'ancienneté… :-(

Peut-on démissionner?

La réponse est: OUI. Le monitorat est un contrat de travail séparé du contrat de financement de thèse. Comme pour tout contrat de travail, on peut en démissionner à condition de respecter les délais de préavis mentionnés dans le contrat.

Attention! Le monitorat est rémunéré sur une base mensuelle, alors que les 64 heures de service sont habituellement planifiées annuellement. Si vous démissionnez, le paiement s'arrête, quelle que soit la part du service effectuée. Si vous démissionnez au bout de n mois, vous aurez donc touché n/12 mois de monitorat, que vous ayez fait plus de n/12 parts de votre service ou que vous en ayez fait moins. Si vous prévoyez de démissionner en cours d'année, il est donc recommandé de planifier son service en conséquence.

dit/documents/monitorat.txt · Last modified: 2015/11/25 18:47 (external edit)